Vous êtes une entreprise

Proposition pour un partenariat lycée-entreprise

 

Bâtir un partenariat lycée-entreprise

Cette présentation est rédigée à l’usage des entreprises afin de les informer de la possibilité de construire un partenariat avec le lycée d’application de l’ENNA. Ce partenariat peut prendre plusieurs formes et avoir différentes intensités selon la culture de l’entreprise et les relations privilégiées qu’elle souhaite créer. Le lycée puise ses origines dans un centre de formation.

Un lycée professionnel au cœur de Saint-Denis

A propos du nom, un peu particulier.
Le Lycée d’application de l’ENNA garde le nom de l’ancienne Ecole Normale Nationale d’Apprentissage créée après la seconde guerre mondiale et dissoute en 1991 à l’ouverture des IUFM (Institut de Formation des Maitres). L’Ecole Normale avait la mission de former les professeurs de lycéeprofessionnel qui avaient réussi le concours national. Issu du milieu professionnel (ouvriers et techniciens), ils étaient formés pendant un an dans une ENNA (St-Denis, Cachan, Villeurbanne, Valencienne…) Pendant leur formation, les professeurs suivaient des cours d’enseignement général et de pratique professionnelle liée à leur spécialité. Un lycée d’application, installé dans l’ENNA permettait aux professeurs stagiaires de présenter des leçons dans les classes, encadrés par les professeurs, eux-mêmes conseillers pédagogiques. Ce système a été abandonné en 1991 au profit des IUFM. Aujourd’hui, il pourrait s’appeler par exemple le lycée Gustave EIFFEL.

Le lycée aujourd’hui : un statut particulier.

Aujourd’hui, Le lycée est toujours implanté dans l’Université PARIS 12 UPEC mais ne fait plus partie du centre de formation avec lequel il ne garde que quelques relations. Au même étage, des étudiants en Master côtoient des lycéens ; les salles de l’IUFM et du lycée sont totalement imbriquées.
Le Lycée est autonome pour ses ressources qu’il obtient de la Région Ile de France et du Rectorat mais est locataire dans le site, ce qui lui confère un statut particulier puisque les lycées sont tous propriété des Régions depuis la régionalisation. Un travail engagé entre le Rectorat de Créteil et la Région Ile de France devrait à long terme, déboucher sur une désimbrication et une rénovation des locaux.

Une localisation centrale dans un campus universitaire.

Le Lycée est implanté dans un campus créé en 1971 en bordure de la place du 8 mai 1945 à Saint-Denis, à 5 minutes du centre ville, comprenant aussi l’IUT PARIS 13 et le CROUS (Œuvres universitaire : Accueil départemental, Restaurant Universitaire, Chambre d’étudiants) Cette localisation permet d’accueillir des élèves des villes environnantes grâce au faisceau important de transport en commun : métro ligne 13, Tram T1, deux lignes de RER, de nombreux bus et deux lignes de tram en construction (T8 vers Epinay et T5 vers Villiers le Bel).

Le Lycée a obtenu le label « Lycée des métiers pour l’enseignement des structures métalliques ».

Le lycée d’application de l’ENNA a le label « Lycée des métiers » depuis 10 ans, ce qui l’incite, entre autre, à développer des stratégies de partenariat avec des entreprises afin d’améliorer la formation, et l’insertion des jeunes qui lui sont confiés. Cela ne l’empêche pas de développer des partenariats dans les autres domaines de formation.

Quelles formations pour quels élèves.

Les élèves sont en grande partie originaires des collèges du département dans lesquels ils ont suivi leur cursus. A la fin de la troisième, ils émettent des vœux d’affectation après un travail d’orientation effectué avec leur professeur principal et un conseiller d ‘orientation. Ils sont ensuite affectés dans le lycée de leur choix. Quatre vingt deux pour cent des élèves sont affectés sur leur premier vœu. Les formations proposées au lycée.

Les baccalauréats proposés au lycée ont tous été rénovés et organisés en trois années de formation. Les élèves effectuent 22 semaines de période de formation en milieu professionnel (PFMP) réparties sur le temps total de formation (de 3 à 6 semaines par période, selon le niveau). Le baccalauréat professionnel et le Certificat d’Aptitude Professionnelle sont acquis principalement en contrôle en cours de formation et non en examen terminal. En fin de première, les élèves passent un Brevet d’Etudes Professionnelles (BEP), diplôme intermédiaire. De plus, le lycée fait partie du GRETA BIP, groupement d’Etablissement, et forme, dans ce cadre, des adultes. Cette année un groupe de 18 adultes prépare un CAP métallerie. Ces contrats de formation sont conclus par le GRETA avec des entreprises et des collectivités territoriales dans le cadre d’un marché, et de la formation continue de leur personnel.

Trois domaines de formation au lycée d’application de l’ENNA.

Vous trouverez tous les détails nécessaires dans les contenus de formation provenant du site Eduscol Les formations des structures métalliques. Il s’agit d’un nom générique regroupant quatre formations. Ci-joint les référentiels, contenus de formation.

BAC PRO Ouvrage du Bâtiment Aluminium Verre Matériaux de Synthèse
BAC PRO Ouvrage du Bâtiment Métallerie
CAP Ouvrage du Bâtiment Métallerie
BAC PRO Technicien en Chaudronnerie Industrielle

Mais aussi dans le domaine de l’Electrotechnique. Ci-joint les référentiels, contenus de formation :
BAC PRO Energie Equipement Environnant Communiquant.
CAP Pose et Réalisation d’ouvrage électrique.

Et dans le domaine de l’Electronique Ci-joint les référentiels, contenus de formation :
BAC PRO Systèmes Electroniques Numériques avec deux spécialités.
Audiovisuel multimédia
Audiovisuel professionnel

Ces différents diplômes permettent une bonne insertion professionnelle ainsi qu’une poursuite d’étude en Brevet de Technicien Supérieur (BTS) pour les titulaires du baccalauréat ou en Première PRO pour les CAP. Mais ces diplômes ont été conçus, avant tout, pour une insertion professionnelle.

Quel partenariat peut-on développer en commun ? 

L’Ile de France, et plus localement le territoire de Plaine Commune, accueille un nombre important d’entreprises susceptibles d’être intéressées par un partenariat avec le lycée. Celui-ci est envisageable dans les domaines suivants :
Les périodes de formation en milieu professionnel : Elles participent à la validation du baccalauréat et revêtent une grande importance dans la formation du jeune. Le tuteur dans l’entreprise valide les compétences acquises en accord avec le professeur de la spécialité professionnelle. L’entreprise partenaire aura un rôle privilégié dans la formation, les PFMP comptant pour beaucoup dans la validation du baccalauréat. Une coopération technologique peut être imaginée entre l’entreprise et le lycée car les ateliers sont très bien équipés dans les trois domaines décrits ci-dessus. Cette coopération fera l’objet d’une étude préparée par le chef de travaux et les professeurs des spécialités. L’insertion professionnelle est aussi un objectif important pour l’établissement. Les élèves effectuent leur PFMP et certains peuvent être recrutés par ces mêmes entreprises qui parfois ont du mal à trouver les ressources humaines adaptées à leurs besoins. Le versement de la taxe apprentissage qui peut se faire en nature est un moyen d’aider le lycée à se procurer des machines ou des matériels qui amélioreront l’acquisition des compétences dans les domaines de formation du lycée.

L’entreprise peut étendre sa communication en participant à des actions communes avec le lycée consistant à faire connaitre les domaines technologiques concernés. Par exemple, chaque année, Le « Forum des métiers porteurs » permet aux élèves de troisième des collèges de découvrir les métiers des structures métalliques. Des entreprises y participent et présentent leur secteur d’activité. La formation en lycée professionnelle fonctionne bien qu’avec le concours des entreprises. Les baccalauréats rénovés en trois ans comprennent 22 semaines de stages ce qui prouve l’intention du législateur d’intégrer profondément les périodes de formation dans le processus d’enseignement. Les technologies développées dans les contenus de formation attestent de la réalité et de la proximité de l’enseignement par rapport au milieu professionnel. Un partenariat entre le lycée et des entreprises permettrait de nouer les liens indispensables au bon fonctionnement d’une formation de qualité.

En espérant que cet argumentaire vous aura convaincu, je me tiens à votre disposition pour vous rencontrer, afin de déterminer ensemble les liens particuliers que le lycée et votre entreprise pourraient construire ensemble dans l’intérêt des jeunes en formation.
Je vous prie d’accepter, Monsieur, mes très sincères salutations.

Yves BOGLINO, proviseur.